À l’origine

Au cours des années 80, dans le cadre de la campagne gouvernementale « Précarité Pauvreté », un groupe d’associations marseillaises se mobilise face à l’absence de réponse adaptées aux situations des familles avec enfants et réfléchit aux moyens de préserver leur unité familiale malgré les crises traversées.

En 1988, soutenues par des personnes investies dans l’action sociale et humanitaire, ces associations se regroupent pour créer l’association SOLIDARITE LOGEMENT qui deviendra plus tard LOGISOL.

Les associations fondatrices sont : la Fondation Armée du Salut, l’Entraide Protestante, Emmaüs Pointe Rouge, la Société de Saint-Vincent-de-Paul, Les Petits Frères des Pauvres, SOS Femmes, La Caravelle, le CASIM, La Draille et ATD Quart Monde.

Le but de l’association est inscrit dans l’article 1 de ses statuts :
« l’accueil temporaire ou en urgence, le suivi social, le soutien des familles et personnes
en difficulté de logement ou d’insertion et la défense de leur cause ».

Finalité : protéger les familles

Son objectif est de créer, à Marseille, des possibilités d’hébergement d’urgence qui permettent d’accueillir tous types de familles, sans condition de revenu ou de composition familiale et en particulier, les familles nombreuses pour lesquelles aucune autre solution d’urgence n’existe.

Au coeur du projet : les familles

Au milieu des années 1990, avec le soutien de la Ville de Marseille, du Conseil général des Bouches-du-Rhône, de l’État, d’Habitat Marseille-Provence et de la Fondation Abbé Pierre, l’Hôtel de la Famille ouvre ses portes. C’est la première structure créée à Marseille permettant d’accueillir, en urgence, des familles complètes, évitant ainsi l’éclatement de leurs membres sur plusieurs établissements.

Diversification

Au cours des années suivantes, l’association créera d’autres équipements permettant de répondre au besoin d’hébergement et d’accompagnement des familles en grande difficulté. Un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), un centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA), un service d’accompagnement social vont compléter les outils de l’association pour permettre aux ménages de s’inscrire dans un véritable parcours d’insertion.

En 2010, l’association Solidarité Logement devient LOGISOL. Elle compte 145 places d’hébergement et vient en aide à près de 150 familles chaque année.